La Démoustication

Les mouches sont des insectes qui ont la faculté de se multiplier très vite. Elles peuvent ainsi très vite se répandre dans votre domicile ou dans votre entreprise. Les mouches ne doivent absolument pas se retrouver dans des endroits tels que les hôpitaux, les restaurants ou dans l’industrie agroalimentaire, car elles représentent un véritable danger sanitaire. Autre raison, elles véhiculent des milliers de bactéries et peuvent être à l’origine d’un certain nombre de maladies. Les moustiques et les moucherons, eux aussi peuvent porter atteinte à votre activité et vous embarrasser à bien des égards : piqûres, boutons, démangeaisons, bourdonnements aigus vous empêchant de dormir…

Les mouches

La mouche appartient à la famille des diptères et l’on en distingue près de 600 espèces en France. Celles se retrouvant le plus dans l’environnement humain sont : les mouches domestiques (Musca domestica), les mouches des étables (Stomoxys calcitrans), les petites mouches domestiques (Fannia canicularis), et les mouches de greniers (Pollenia rudis).

Elles ont une liste de repas très variés dont des matières en décomposition, du nectar ou du sang. Ces habitudes alimentaires font des mouches des vecteurs de virus et de bactéries. Elles sont également capables d’infecter les denrées alimentaires afin de les rendre impropres à la consommation.

La mouche domestique

Famille : Muscidae
Ordre : diptera (insectes à deux ailes)
Mouche domestique (Musca domestica)
Mouche domestique (Musca domestica)

Généralités

On les retrouve un peu partout avec une taille comprise entre 5 et 8 mm de long pour l’adulte. Les mouches domestiques ont un thorax gris avec 4 rayures étroites. Elles se différencient également des autres espèces à travers une couleur jaune ou chamois au niveau de l’abdomen. Elles sont également caractérisées par :

  • des poils sur le corps qui jouent le rôle d’organes du goût
  • une veine de l’aile courbe et l’extrémité des ailes légèrement pointue
  • un très grand champ de vision que leur confèrent les milliers de lentilles dont elles disposent.

Cycle de vie

Elles se développent rapidement de l’œuf à l’âge adulte. Elles se reproduisent dans les matières végétales humides en décomposition, par exemple dans des poubelles non couvertes ou dans les aliments pour animaux.

Les œufs sont pondus par grappes de 120 à 150 et peuvent éclore en 8 à 72 heures.
Les larves peuvent prendre de 3 à 60 jours pour arriver à maturité.
Les pupes arrivent à maturité en 3 – 28 jours.
Une fois à l’intérieur, on les trouve sur les murs, le sol ou le plafond. À l’extérieur, on peut les voir sur les plantes, le sol, les clôtures, les tas de compost et les poubelles.

Le soir elles préfèrent rester près des sources de nourriture à environ 1,5 – 4,5 mètres du sol.

Tout savoir sur la démoustication des moustiques

Comportant moins d’espèces que les mouches, on compte pas moins de 60 espèces de moustiques en France. Parmi elles, trois sont très répandues. Il s’agit des moustiques Aedes, Culex et Anophèles.

La particularité chez les moustiques est que seules les femelles se nourrissent de sang à travers leurs piqûres pour le moins désagréables. Elles peuvent sucer aussi bien du sang d’animaux que celui de l’homme. Les moustiques raffolent de sang pour la simple raison que de ce liquide dépend la survie de leur espèce.

Les œufs des moustiques sont pondus et passent toute la phase de croissance dans l’eau. Ainsi, les marais, les étangs, les lacs, les fossés, la terre humide et l’eau stagnante à proximité des habitations sont des endroits favorables à la prolifération des moustiques. Par ponte, un moustique femelle est capable de déposer des centaines d’œufs.

La présence de moustiques dans les habitations se remarque généralement en été et automne. Par ailleurs, les femelles de certaines espèces de moustiques ont la capacité d’hiverner dans les habitations.

Les organismes de santé recommandent de très vite faire en sorte d’arrêter la prolifération des moustiques afin de se prémunir des dommages et des risques sanitaires qu’ils pourraient occasionner. Ces mesures sont entre autres importantes parce que :

  • les moustiques Aedes sont susceptibles de véhiculer la dengue et le chikungunya
  • moustiques Anophèles sont les principaux vecteurs du paludisme
  • les moustiques Culex peuvent transmettre le virus du Nil occidental
  • les piqûres des femelles sont douloureuses engendrant des démangeaisons pour le moins incommodantes.

Espèces de moustiques

Les moustiques sont en général des vecteurs de maladies tropicales graves. Quelle que soit l’espèce, ce sont les femelles qui sont les plus dangereuses. Découvrez ci-dessous, une liste exhaustive des principaux types de moustiques que l’on retrouve en France, ainsi que leurs spécificités.

Le moustique tigre

Cette espèce de moustique est tristement connue pour être un vecteur de la Dengue, du virus Zika ainsi que du Chikungunya. Elle est facilement reconnaissable à travers une ligne longitudinale de couleur blanche au milieu d’un thorax noir.

Apparence
Ligne longitudinale blanche au centre de son thorax noir et visible à l’œil nu
Les larves se développent dans l’eau stagnante et peuvent se déplacer sur une centaine de mètres.
De petite taille, environ 0,5 cm.

Cycle de vie

En ce qui concerne leur cycle de vie, les larves prolifèrent dans des eaux stagnantes et sont capables de parcourir des centaines de mètres. Avant d’atteindre l’âge adulte, les œufs de moustique prennent entre 7 et 20 jours. Ainsi l’œuf devient progressivement une larve, une pupe puis un adulte.

Comportements

Les moustiques tigres sont également connus pour être assez agressifs avec des moments de la journée où ils sont plus actifs. Il s’agit notamment du lever et du coucher du soleil. Espèce dépendant du sang humain, les femelles sont capables de pondre jusqu’à 250 œufs lorsqu’elles en sont gorgées. Il est assez courant de croiser des moustiques tigres en ville, car elles se déplacent peu.

Les moustiques Aèdes

Comme les individus de la catégorie précédente, les moustiques Aèdes sont plus actifs lors de la variation de l’intensité lumineuse c’est-à-dire au lever et avant le coucher du soleil. Ces moustiques sont les principaux vecteurs du virus Zika.

Apparence

  • L’adulte est caractérisé par des marques blanches et noires.
  • Les larves reposent à un angle de 45 degrés par rapport à la surface de l’eau.
  • Leurs œufs sont de couleur noire et ont la forme d’un ballon de rugby

Cycle de vie

Les moustiques adultes sont principalement caractérisés par des marques blanches et noires. En ce qui concerne les larves, elles se retrouvent généralement à 45 ° vis-à-vis de la surface de l’eau. Avant d’atteindre l’état de larves, les œufs de ces moustiques sont reconnaissables par leur forme de ballon de rugby et leur couleur noire.

Comportements

Les œufs de ces moustiques prennent entre 6 et 8 jours avant d’atteindre l’âge adulte. Ainsi l’œuf devient progressivement une larve, une pupe puis un adulte. Les moustiques Aèdes vivent pour la plupart dans les bassins notamment les bassins artificiels où ils ont la capacité de très vite se reproduire. Ils se déplacent peu et sont attirés par la couleur noir et rouge.

Moustique Culex

De leur nom scientifique Culex Tritaeniorhynchus, ce type de moustique est le principal transmetteur de l’encéphalite japonaise B. La caractéristique visible de ce type de moustique est qu’à l’âge adulte ils présentent des écailles sur les pattes, le thorax et les veines. Ils se distinguent également par une couleur terne et le bout de l’abdomen arrondi.

Apparence

En ce qui concerne les larves, elles se retrouvent généralement à 45 ° vis-à-vis de la surface de l’eau. Avant d’atteindre l’état de larves, les œufs de ces moustiques sont reconnaissables par leur forme longue, cylindrique et leur couleur brune. Les œufs sont positionnés de façon verticale par rapport à la surface de l’eau. Elles sont solidement fixées à des grappes de 3 à 4 mm de long et 2 à 3 mm de large.

Cycle de vie

Les œufs de ces moustiques prennent entre 6 et 10 jours avant de devenir des moustiques adultes. Ainsi l’œuf devient progressivement une larve, une pupe puis un adulte. En ce qui concerne leur cycle de vie, les larves prolifèrent dans des eaux stagnantes polluées ainsi que les conduits d’égouts.

Comportements

La nuit est le moment où les moustiques Culex sont actifs et où ils piquent le plus. Après s’être gorgés de sang, ils se reposent souvent à l’intérieur des habitants ou quelques fois à l’extérieur. Ils sont capables de voler sur de longues distances et sont attirés par les couleurs foncées.

Les moustiques Anophiles

Les Anophèles sont les transmetteurs du tristement célèbres paludisme ou malaria. La caractéristique visible de ce type de moustique est qu’à l’âge adulte ils ont des marques sombres et pâles sur les ailes.

En ce qui concerne les larves, elles sont positionnées de façon parallèle à la surface de l’eau. Avant d’atteindre l’état de larves, les œufs de ces moustiques sont reconnaissables à travers des flotteurs disposés sur les côtés et mesurent 1 mm de long.

Les œufs de ces moustiques prennent entre 6 et 10 jours avant de devenir des moustiques adultes. Ainsi l’œuf devient progressivement une larve, une pupe puis un adulte. En ce qui concerne leur cycle de vie, les larves prolifèrent dans des eaux propres et non polluées. Les femelles sont capables de pondre entre 50 à 150 œufs après s’être gorgées de sang.

Les moustiques Anophèles sont actives la nuit où elles se nourrissent de sang puis ils se reposent à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments. Ils sont attirés par des couleurs foncées.

S’occuper d’une infestation de moustiques

C’est connu, les moustiques transmettent un nombre considérable de maladies. Certes, les cas avérés sont assez rares en France, mais il n’y a pas de doute que leurs piqûres sont gênantes et peuvent être à l’origine de démangeaisons, de gonflements et parfois d’allergies.

Lorsque le nombre de moustiques présents dans votre domicile s’avère inquiétant et que les solutions de grandes surfaces n’ont aucun effet, nous vous recommandons de faire appel à des professionnels de la désinsectisation. 

Chez SERIP, nos techniciens sont certifiés et une fois que vous leur faites appel, vous accompagneront durant l’intégralité du traitement. Les solutions qu’ils vous proposeront seront adaptées au problème auquel vous faites face. Elles seront administrées sans porter atteinte à votre vie ni à celle de vos enfants ou de vos animaux de compagnie.

Comment lutter contre les moustiques ?

Le remède efficace face à une invasion de moustiques qu’elle que soit l’espèce est une démoustication. Chez SERIP, nos traitements antimoustiques tournent principalement de deux procédés. Ils vous permettront de venir définitivement à bout de ses nuisibles. Il s’agit entre autres :

  • d’un traitement larvaire auquel s’ajoute la pulvérisation d’insecticides dans les endroits clés ou peuvent se nicher les moustiques
  • d’un traitement larvaire auquel s’ajoute l’installation de pièges au CO2 avec des équipements Biogents (référence sur le marché de la lutte antimoustique) permettant de capturer les moustiques.

Peu importe le traitement pour lequel vous optez, leur efficacité contre les moustiques est prouvée. Notre maîtrise des protocoles ainsi que le suivi que nous instaurons pendant et après l’opération nous permet de vous assurer un résultat certain, réel et complet.

Nuisances causées par les moustiques…

Selon des études, le moustique est l’animal décimant le plus d’humains à travers les maladies qu’ils transmettent. Bien que dans le sud de la France les maladies telles que le paludisme ou la fièvre jaune soient assez rares, des cas de dengue, de contamination au virus Zica et au chikungunya sont de plus en plus visibles. Raison de plus pour s’investir dans la lutte contre ces nuisibles.

Demande d’intervention

Demande d’intervention

Trouver l’expert le plus proche de chez vous en demandant un devis gratuit

Trouver l’expert le plus proche de chez vous en demandant un devis gratuit